Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borell, a déclaré lundi que l’Otan ne peut être « une alliance à la carte » en réaction à un discours de Donald Trump. En campagne pour l’investiture républicaine, l’ex-président américain a sous-entendu qu’il pourrait refuser de venir en aide à un pays membre en cas d’attaque de son territoire.