Nice : La ville ne veut plus de mariages “trop festifs”

Depuis 2012, les Niçois convolant en justes noces devaient déjà, sous peine d’ajournement du mariage, signer une charte au terme de laquelle ils s’engageaient à respecter un certain nombre de dispositions. Interdiction de déployer un quelconque drapeau, de crier ou de courir dans la cour d’honneur de la mairie sise dans le Vieux-Nice, à deux pas de la Méditerranée.

Avec l’adoption cette semaine en conseil municipal d’un nouveau règlement intérieur, la sévérité est montée d’un cran. Vingt articles ont été rédigés afin, dixit le premier magistrat de la cité Christian Estrosi, que «cette cérémonie unique reste inoubliable pour chacun». Il est désormais «interdit sur le parvis de la mairie, lors de la sortie des mariés, de jeter du riz afin de ne pas attirer les pigeons». Lors du vote en conseil municipal, l’adjoint à l’état civil a rapporté que, la semaine précédente, «une dame âgée qui ne faisait même pas partie du mariage a glissé sur des grains». «Le calcul est très simple: à raison d’un demi-kilo de riz au moins par mariage pour trente cérémonies, cela fait entre 15 et 30 kg de riz sur le parvis!», a plaidé cet élu de la majorité.

Par bonheur, le lancer de confettis ou de pétales, sauf en plastique, reste autorisé. «Toute tenue burlesque ou déguisement est à proscrire», stipule aussi l’article 12. «Interdire le déguisement au pays du carnaval, là, on dépasse les bornes, c’est d’un ridicule achevé!», s’est étouffé Paul Cuturello, élu d’opposition, lors de la séance. «Estrosi veut réglementer le bonheur, c’est compliqué, et il veut interdire l’humour, c’est impossible, en tout cas pas avec un arrêté municipal», remarque le socialiste.
Un autre élu, ancien adjoint à l’état civil mis sur la touche pour être resté fidèle à Éric Ciotti, ennemi juré du maire et peut-être futur adversaire aux municipales, s’est élevé contre cette charte augmentée. Pour lui, la précédente suffisait.

En effet, sur les 8000 mariages célébrés à l’hôtel de ville de Nice depuis 2012, seuls huit ont été sanctionnés par un report. En cause, la plupart du temps, des infractions au code de la route lors du trajet du cortège nuptial. Ainsi, en novembre dernier, lors d’un convoi déjà responsable de nombreuses infractions routières, un invité avait cru bon de lancer un fumigène par-dessus les murs de la caserne Auvare, qui héberge la fine fleur de la police niçoise.
D’ailleurs, le nouveau règlement intérieur élargit à l’ensemble de la ville, et non plus aux seuls abords de la mairie, les sanctions pour les contrevenants, interdisant au passage non seulement «l’utilisation intempestive de klaxons, de dispositifs pyrotechniques et de fumigènes» mais aussi les «cris», «invectives» et autres «danses sur la route». Au terme d’un débat lui-même quelque peu burlesque, la nouvelle charte des mariages a été adoptée avec une confortable majorité. Seuls les trois socialistes ont voté contre, de même que l’un des deux Verts, qui ont trouvé à se diviser sur la question. Quant au proche de Ciotti, il s’est abstenu.

Pin It on Pinterest