Le lieu a été « ciblé par des tags sur les affiches de la devanture », affirme le Planning familial de Lille. L’institution assure que ses lieux d’accueil « resteront ouverts à toutes et à tous » et explique qu’elle « fait l’objet d’attaques régulières ».