Des pays du monde entier se réunissent à partir de lundi et jusqu’au 17 février en Ouzbékistan pour se pencher sur le sort de ces espèces, qui incluent les tortues marines ou encore les baleines.