La victime aurait déversé un « produit inflammable » et se serait précipitée sur le peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie « armé d’un couteau ».